Qui est le Tesla Chinois qui arrive en Europe ?

Bonjour et bienvenue dans ce Planète Électrique un peu spécial.

En effet, la startup chinoise NIO va demain révéler sa nouvelle berline censée concurrencer la Tesla Model S mais également faire deux autres annonces d’importance pour son futur et probablement le nôtre, la marque ayant annoncé son arrivée en Europe !

Faisons un tour d’horizon de cette marque méconnue du grand public en Europe et voyons ce qu’elle pourrait bien nous réserver !

###Générique###

J’avoue si je connaissais déjà NIO depuis quelques temps, je ne m’étais pas intéressé de près à la marque.

Visiblement je ne suis pas le seul puisqu’en faisant mes recherches, je n’ai trouvé que peu d’informations dans mes sources habituelles. J’ai donc pris mon courage à deux mains et je me suis plongé dans la communication officielle du constructeur et compulsé des dizaines d’articles de presse et leurs sources pour me faire une réelle idée.

https://en.wikipedia.org/wiki/NIO_(car_company)

https://fr.wikipedia.org/wiki/NEXTEV_NIO_Formula_E_Team

Je vous intègre quelques liens dans la transcription de cette vidéo sur mon site internet mais je ne pourrai tous les mettre faute de place.

L’histoire de NIO commence en 2007, bien avant la première étude d’une voiture de série. C’est la compétition automobile qui intéresse ses fondateurs, dont je n’ai d’ailleurs pas trouvé l’identité ! Il est probable que William Li ou Li Bin en chinois, Steven Lu et Yu Liu étaient de la fête dès le départ. Les deux derniers dirigent actuellement l’écurie de course engagée en formule E depuis 2014 après avoir tâté de courses d’endurance et de formules de promotion telles que la Formule A1 ou la Superleague Formula.

Tout d’abord renommée NextEv, China Racing devient Nextev NIO dès 2014 lors du lancement de la marque de voitures de série et de la création du championnat Formule E.

C’est en Novembre 2014 que naît officiellement NIO. William Li est alors patron de Nextev mais aussi d’une société de marketing digital très importante en Chine appelée Bitauto.

S’il a laissé les rennes de cette dernières société en 2006, il est encore à la tête d’une autre agence de publicité automobile, la Beijing C&I Advertising Company Limited. Il est également le vice-président de la China Automobile Dealers Association. Le CADA le nomme d’ailleurs en 2008 l’une des dix personnes les plus influentes de l’industrie automobile chinoise.

https://www.gims.swiss/fr/william-li

Pourtant Li ne se lance pas seul dans l’aventure. Il va réunir un pool impressionnant d’investisseurs asiatiques et américains dont font partie  Tencent, Temasek, Baidu, Sequoia, Lenovo and TPG. Ceux qui ont un peu l’habitude de surfer sur les actualités hi-tech mondiales reconnaîtront certains de ces noms.

Entre l’expertise de Li pour la communication et les apports technologiques en terme d’Intelligence Artificielle, on ne sera pas surpris de découvrir une marque résolument tournée vers le client, qui a du sens et génère des émotions en utilisant toutes les ressources de l’informatique.

Nio veut dire “Le ciel bleu arrive” en Chinois selon les publicités de la marque. Leur communication toute en positivité a une âme et change totalement des traditionnelles campagnes des marques traditionnelles mettant en avant la technologie ou le prestige.

En 2016, NIO présente son démonstrateur initial : L’EP9. Comme la Faraday Future FFZERO1, l’EP9 devait démontrer que l’électrique est fun. Contrairement à la maquette de la marque américano-chinoise, l’EP9 roule, et même plutôt vite !

Elle a battu le record de vitesse sur le Nürburgring pour une voiture électrique en octobre 2017. Forte de 1360ch, elle atteint 350 km/h grâce à ses quatre moteurs.

Non contents de l’avoir fait rouler et de battre des records de vitesse sur plusieurs circuits du monde, les ingénieurs de NIO ont produit l’EP9 à six exemplaires à ce jour, tous achetés par des actionnaires de la marque.

2017 sera l’année de la présentation de EVE, un concept-car destiné à faire la démonstration de la vision de NIO pour le futur. La voiture présente les axes de développement de la marque, inscrivant clairement l’IA et la conduite autonome dans l’ADN de la marque.

Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour voir la première NIO de série arriver avec l’ES8 en 2018. 

Gros SUV 7 places, la voiture s’inspire clairement de Tesla sur beaucoup d’aspects comme la configuration des écrans mais innove également avec l’introduction de NOMI, une petite boule expressive présente au tableau de bord. Celle-ci est le visage de l’intelligence artificielle qui aide le conducteur ou les passagers à piloter le gps, la température ou la sonorisation.

On retrouve un peu les mimiques du petit robot Anki Vector. https://www.amazon.fr/Anki-Vecteur/dp/B07YQGD2Y4

Techniquement, l’ES8 dispose au départ de deux options de batteries de 70 et 84 kwh mais NIO reste très secret en ce qui concerne sa technologie et ses fournisseurs.

Pareil pour les moteurs. En dehors de leur nombre, à savoir deux, un par essieu, de leur puissance, 240kw chacun et le fait qu’ils soient à induction comme les Tesla Model S et X, on en sait pas plus.

Si sa carrosserie tout aluminium utilise les mêmes matérieux que les Tesla, les techniques de production sont différentes et font appel à une main d’oeuvre humaine plus nombreuse. On peut penser que le coût du travail en Chine a présidé à ce choix un peu traditionaliste. 

https://www.evspecifications.com/en/model/773caa

Clairement, NIO communique sur l’usage et sur les aides à la conduite que sur la technique et garde jalousement ses secrets, à l’opposé de la philosophie d’Elon Musk.

L’ES8 est équipée de 5 radars, 12 capteurs ultrasoniques et d’une caméra trifocale frontale. Tiens tiens, cela ressemble fort à la configuration de l’autopilot 1 des Tesla. Et pour cause ! Le système est entièrement piloté par une architecture Intel Q4 de chez … Mobileye, l’ancien partenaire de la marque californienne.

Pour 2022, NIO annonce une conduite autonome de niveau 4 sur tous ses modèles. Reste à voir s’ils y parviendront.

Avec une autonomie possible de 580km avec la nouvelle batterie de 100kWh, l’ES8 est un SUV tendance, performant et clairement dans l’air du temps.

Son prix de vente se situe entre 57 et 70 000 euros en Chine. 

NIO ne s’arrête toutefois pas là avec une augmentation de l’offre en 2019 avec l’ES6, SUV sportif plus petit et plus abordable que l’ES8 et l’EC6 en 2020, version coupé de l’ES6.

Voilà où en est la gamme actuellement. 

En 2019, NIO a présenté l’ET Preview préfigurant l’ET7, future grande berline de la gamme qui sera présentée … DEMAIN !

Ceci bien entendu pour ceux qui verront cette vidéo le 8 Janvier 2021, soit le jour de sa sortie bien entendu. 

Mais ce n’est pas tout pour ce qui est du passé car NIO, à l’instar de Tesla, n’est pas seulement une marque automobile, c’est également un écosystème.

Comme la marque d’Elon Musk, NIO est conscient que la voiture électrique ne peut exister sans un réseau de recharge.

Comme Tesla, NIO propose des bornes à domicile et un système de superchargers même s’il est en devenir. Les bornes seront équipées de deux systèmes de paiement : Plug&charge et Scan&charge. L’un sera pour les NIO et l’autre pour les autres marques probablement. Il y a fort à parier que NIO tentera dès le début d’ouvrir son réseau pour faire entrer plus d’argent pour son développement.

Pourtant, NIO va plus loin encore avec un service de recharge mobile. Il suffit de commander une charge, et un camion NIO Power viendra faire le plein à l’endroit où est garé votre voiture. 

Sympa mais peu optimisé comme système !

Mais NIO ne s’est pas arrêté là et a repris à son compte une méthode de recharge expérimentée et abandonnée par Renault et Tesla : Le remplacement automatisé de batteries. 

En Chine, ce sont plus de 140 stations qui effectuent le remplacement des batteries en moins de 3 minutes. A août 2020, ce sont plus de 800 000 changements de batteries que NIO a effectué pour ses clients. 

Batteries et véhicules sont contrôlés automatiquement afin de s’assurer de la forme optimale des deux.

La station a une empreinte au sol équivalente à 3 places de parking et fonctionne de manière autonome.

Si cette solution fonctionne bien dans un pays discipliné comme la Chine, on peut se poser la question de l’exportation dans nos contrées d’un tel système.

Autre adjonction à l’ecosystème NIO : La mode et le design. Avec NIO Life, ce sont des gammes de vêtement, des produits alimentaires, de la vaisselle ou des accessoires d’ameublement qui sont labellisés et qui véhiculent la philosophie du constructeur.

En allant au bout de la démarche, la création de NIO House permet également au constructeur d’inscrire ses show-rooms dans un ensemble de services liés au bien-être, à la communication ou l’apprentissage.

Enfin, l’écurie NIO de Formule E reste bien entendu active et obtient de très bons résultats.

Voilà pour le passé et le présent. Maintenant, il est temps de voir ce que nous réserve l’avenir !

Si NIO annonce bel et bien sa nouvelle berline concurrente de la Model S pour demain, elle ne joue pourtant pas dans la même cour.

Moins puissante et moins performante, elle jouera dans une gamme plus grand public que la Tesla. L’ET Preview nous a déjà bien préparé à ce que sera cette ET 7 et la silhouette sur l’invitation à l’événement semble corroborer ce fait.

Ce qui risque de changer la donne est l’annonce de la nouvelle batterie de 150kWh qui sera, j’espère, présentée en détail techniquement parlant comme d’ailleurs le NIO Pilot 2.0 qui sera dévoilé à cette occasion.

Pour ce dernier système, la question est de savoir si NIO et Mobileye s’engagent plutôt sur la voie de Tesla avec des caméras ou pas. La plupart des systèmes concurrents du constructeur californien ont en effet adopté le lidar, capteur laser optique fonctionnant comme un radar, en remplacement des caméras. Plus précis et donnant plus d’informations, ce système requiert par contre des puissances de calcul plus importantes qui influeront à la fois sur la réactivité du système et son coût.

Enfin, si l’on s’en réfère à l’invitation de NIO, une nouvelle version de la station de remplacement automatique de batteries sera également présentée. 

Espérons que comme chez Apple ou Tesla, il y ait en plus un petit “one more thing” qui pimente la présentation. 

Au-delà de ces annonces, NIO progresse rapidement. En difficulté financière en début d’année avec des cours de bourse très fluctuants, le constructeur chinois a rebondi et trouvé un second souffle au point de réaliser une année de livraisons record avec plus de 43728 voitures livrées en 2020. Il semblerait qu’ici aussi, pour le bon et le moins bon, NIO suive les traces de Tesla en ce qui concerne la versatilité de son action. Espérons que ce sera également le cas dans le domaine de la croissance. 

A ce sujet d’ailleurs, 2021 sera une année charnière avec l’introduction de la marque en Europe avec une première étape au Danemark. D’ici deux ans, NIO a l’objectif de vendre 7000 autos dans la CEE, ce qui est somme toute un but raisonnable.

D’autres projets sont encore dans les cartons avec une berline compacte en 2021, équivalente à la model 3 de Tesla, une sub-compacte en 2022 et un minibus 9 places également en 2022. Voilà qui promet de belles perspectives de sujets pour bientôt. 

A titre personnel, je trouve rafraîchissante la communication de NIO, bien loin des idées de compétition, de revanche ou simplement d’orgueil mal placé de beaucoup de constructeurs actuels. On est très loin du faire valoir des marques premium européennes qui n’offrent souvent rien de plus que de l’image vendue à prix d’or.

Très sincèrement, mes recherches sur NIO ont été une bonne surprise et la marque m’a clairement séduite. J’espère qu’elle sera distribuée en France et là, je pourrais peut-être faire une infidélité à Tesla 😉

Et sur ces bonnes paroles, je vous donne rendez-vous mardi pour le décryptage des annonces de NIO de demain et vous souhaite bonne route.

Prenez soin de vous, CIAO ! 

https://www.20minutes.fr/economie/auto/2904879-20201110-nio-constructeur-chinois-voitures-electriques-vise-europe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :